©2016 Côté Jardin.

Illustrations et graphisme www.jamil.ch

Unknown Track - Unknown Artist
00:00 / 00:00

Loin des canons classiques et inspirée par les produits et les goûts de Provence, la cuisine Côté Jardin se nourrit des traditions culinaires méridionales: le raffinement de la cuisine française s'y marie joyeusement avec un soupçon de générosité italienne, et même parfois une pincée de saveur asiatique !
 

Notre cuisine

" Un cuisinier naturellement créatif, qui cuisine comme poussent les arbres. Il regarde le monde avec un pinceau puis s’écoute, Karim Lebouachera. Fastoche. Début 2016, ce récent quadra né à Martigues pose sa besace à recettes sur le comptoir de cette jolie adresse du centre-ville. Quadra issu du terrain au destin singulier qui démontre (une fois encore) que l’aptitude n’est pas l’apanage des jeunes cuisiniers scolaires et formatés dans un milieu terriblement hiérarchisé, contrairement à ce que les émissions télé façon Top Chef voudraient faire croire. Bon sang que cette cuisine fait plaisir! Vivante, presque délurée et tellement en dehors des assiettes battues! De la prise de risque, et aucun maniérisme dans l’esthétique des plats: l’avantage du cuisinier expérimenté! Il sera des débuts du « Péron » à Marseille (aux côtés d’Emmanuel Perrodin), puis bref passage chez le voisin « l’Epuisette » où il appréciera le pâtissier Guy Condroyer. Juste avant la Corse, Porto-Vecchio: 4 étoiles Luxe. Retour dans les Cévennes (48) pour 4 années comme chef au « Château d’Ayres », puis à Lourmarin (84): « la Récréation ». Absence de démonstratif pour prouver, recherche du plaisir du client.

 

Plaisir qui se pointe avec le menu-carte 3 entrées/3 plats/3 desserts avec une « galette croustillante de pieds de cochon, langoustines poêlées sauce vierge ». Galette sans tenue mais croyez bien que ça n’enlève rien au plaisir. Langoustines à la cuisson assurée, sauce vierge interprétée avec amandes et olives cassées, extra. 15/20 seulement car galette cabossée. Suivent les « ravioles de joues de bœuf cuites comme une daube, carottes fondantes et jus corsé ». Voilà ce qu’est la cuisine! Pas de caviar! Pas de homard! Du produit simple magnifié par un savoir-faire! Bravo! Et ce jus noir puissant… c’est le diable! Vive le diaaable! 15,5/20. Dessert fruité, peu sucré, parfumé avec délicatesse: « soupe de clémentines confites à la cardamome, sorbet menthe fraiche ». Presque parfait, évident 15/20. Menu-carte 31€ tenu sur 5 ou 6 semaines, formule et menu du midi en semaine qui nous épargne des banalités coutumières démoralisantes. Nappages en tissu blanc, formidable patio au calme quand la météo l’autorise, et puis un service au naturel plein de jeunesse et de bienveillance. Il ne reste plus qu’à consolider et confirmer après ce test arrivé très (trop?) tôt après ouverture. Très prometteur, un chef empêcheur de cuisiner en rond."

L'avis du "Bouche à Oreille"

Le-bouche-a-oreille.com
Guide de restaurants dans le Sud-est provençal - ed. 2016

Le chef Karim Lebouachera

Recommandé par

A 26 ans Karim Lebouachera débute un apprentissage en cuisine au restaurant le Canard boiteux, à Marseille. Il y apprend déjà le goût du travail bien fait et la rigueur nécessaire aux passionnés.

En 2002. il prend le large pour la Corse. L'hôtel 4 étoiles Roc e Fiori l'accueille pour deux ans. Là bas, il continue à faire ses gammes sur un menu qui change quotidiennement.

En 2004, Karim revient à Marseille, au Péron. Il y entre d'abord comme chef de partie. Il a l'occasion d'y évoluer rapidement en assistant de nombreux chefs. Il y termine second en 2006. C'est à ce poste qu'il rejoindra ensuite l'Epuisette, restaurant marseillais gastronomique - une étoile au guide Michelin.

Il retournera ensuite au Péron en 2007 comme chef en binôme au coté de Yannis Lisseri. La cuisine du Péron reçoit à cette époque sa première étoile au guide Michelin, perdue malheureusement depuis.

De 2008 à 2011, Karim obtient son premier poste de chef au Château d'Aires, hôtel 4 étoiles en Lozère. Sa cuisine régionale séduit rapidement et obtient une toque au Gault et Millau.

En 2011 il rejoint le Lubéron, à Lourmarin. Karim s'y installe comme chef dans la cuisine de La Récrée et reçoit ici encore une toque au Gault et Millau.

Depuis 2016, Karim réalise enfin son rêve: riche de ses expériences et de tous ses voyages, il pose ses valises et reprend à son compte l'enseigne Côté Jardin au centre ville de Cavaillon.

L'avis de TripAdvisor.com

" Bonne adresse "/ Marie, Cavaillon

- “Bonne petite soirée en couple . Le personnel est très sympathique , le menu à 31 euros est excellent et très rafinné de l'entrée au dessert . On y retournera .”

" Restaurant de qualité "/ Marion, Rognes

- “Plats succulents de l'entrée au dessert. Accueil sympathique et chaleureux. Que du plaisir. Repas adapté et délicieux pour les enfants.”

" Régal pour les papilles "/ Gydo, Martigues

- "Très bonne découverte lors d un repas entre amis Accueil très chaleureux avec le mot du chef en fin de repas ce qui est toujours appréciable, cuisine excellente le chef travaille que des produits frais et cela se ressent dans l'assiette, avec mention très bien pour le bonbon au foie gras. Adresse à retenir."